Chauffage ­ production d’eau chaude : Gaz ou électricité

  • Le coût de la mise en place d’une installation gaz est plus élevé que la mise en place d’une installation électrique cependant, à l’usage, le gaz le sera moins que l’électricité. Installation gaz est un Investissement durable, économie, maîtrise... S'adresse plus précisement aux utilisateurs qui souhaitent piloter au mieux leur consommation énergétique et qui sont prêts à investir plus dans les équipements présentant les meilleures performances. Le retour sur investissement est assuré
  • Optez pour l’électricité pour les petites surfaces (studio ­ 2 pièces).
  • Choisissez le gaz pour les appartements plus grands où le confort est privilégié.

I. Chauffage électrique : Les convecteurs et panneaux rayonnants seront associés à un ballon d’eau chaude.

Préférez une chaudière avec ballon d’eau chaude intégré (petit ballon de 50 L intégré ou préparateur de 120 ­ 150 L séparé pour plus de confort) à une chaudière instantanée qui chauffera convenablement mais qui sera d’un confort limité pour la production d’eau chaude. D’un point de vue esthétique, on ne pourra éviter des tuyaux de cuivre plus ou moins visibles entre les différents radiateurs.

II. Chauffage gaz : La mise en place d’une telle installation répond à certaines règles et demande l’intervention d’un professionnel.Le chauffage au gaz fait de plus en plus d'adeptes car il présente des avantages très séduisants. Son prix tout d'abord*. Le gaz est la moins coûteuse des énergies disponibles. Faites réaliser des estimations de consommation afin d'avoir une idée de l'économie réalisée par rapport à un autre mode de chauffage. En ce qui concerne les dépenses pour l'installation, répartissez les coûts sur plusieurs années afin d'évaluer le budget réel. Ensuite, le gaz est écologique. C'est une énergie durable qui ne dégage que du gaz carbonique, comme la respiration humaine. Seul problème, toute votre installation fonctionne à l'électricité.
Le chauffage central au gaz apporte une chaleur douce et homogène par des radiateurs d'eau chaude. Contrairement à l'électricité, le chauffage au gaz n'assèche pas l'air ce qui est beaucoup plus sain pour les voies respiratoires. La chaleur diffusée est plus facile à maîtriser. En réglant correctement vos thermostats, vous n'aurez pas besoin de donner des « coups de chauffe » pour réchauffer une pièce. Côté cuisine, le gaz a déjà fait ses preuves et le choix des gazinières permet à chacun de trouver sa façon de cuisiner.
Quel que soit le mode de production du chauffage, prévoyez 50 watt par mètre cube de volume à chauffer – Calcul : surface à chauffer en m² x hauteur sous plafond x 50 W. Economiser votre argent en consultant préalablement des spécialistes

 

Économiser de l’argent en rénovant votre chauffage!!

 

De nombreuses sources de pertes de chaleur peuvent provoquer une augmentation des coûts de chauffage. Comment baisser la consommation d’énergie pour votre habitat, tout en améliorant le confort?

Avec un concept de rénovation globale. l’amélioration de l’isolation thermique

  • des murs extérieurs
  • des fenêtres
  • de la toiture
  • La rénovation du chauffage, Même si votre ancien chauffage fonctionne encore impeccablement, il faudrait penser à le rénover

Pourquoi vous devez changer votre ancien chauffage?

 

Les anciennes chaudières sont mal isolées et conçues pour des températures trop élevées. La
chaleur s’échappe de tous les côtés. Il en résulte d’importantes pertes d’énergie, sans que les propriétaire s’en aperçoivent. Cette perte énergie va être compensée par une consommation accrue de chauffage. La chaudière est en service continu donc, pertes d’énergie encore plus élevées et l’aspect financier très défavorable.

les nouvelles chaudières disposent d’une bonne isolation périphérique qui peuvent maintenir la chaleur, contrairement aux anciennes chaudières qui sont continuellement maintenues à la température d’exploitation, la production de chaleur dans les installations modernes est adaptée aux besoins réels. Ainsi, on ne produit que la quantité d’énergie réellement nécessaire à l’installation de chauffage.

 

Plusieurs fabricants de chaudières proposent actuellement sur le marché des chaudières de type «à condensation». Ces chaudières refroidissent les gaz de combustion grâce à un échangeur de chaleur dans la chaudière, ou entre celle-ci et la cheminée, afin d’amener la vapeur à condenser. Cela libère l’énergie de condensation qui est récupérée par le système de chauffage. Le gain en énergie, même par rapport à une chaudière moderne à basse température, peut encore s’accroître de près de 10%. Ainsi, les chaudières à condensation exploitent presque à 100% l’énergie contenue dans le combustible. Les pertes par les gaz de combustion sont minimes. Conformément aux prescriptions sur la protection des eaux, pour des installations jusqu’à 200 kW, les condensats peuvent être évacués directement dans la canalisation d’eaux usées. Pour des installations de plus grande puissance, les condensats sont alors neutralisés.

 

Les conseils d’un professionnel sont incontournables. Les rénovations de bâtiments ou de chauffage devraient régulièrement être discutées sur place avec un spécialiste (installateur, chauffagiste). Sur la base des connaissances de l’installation et en fonction des voeux du propriétaire, le professionnel sera toujours en mesure de proposer la solution la plus adaptée.